Métal précieux et chargé de symbolisme, l'or fascine les êtres humains depuis des temps immémoriaux. Utilisé comme monnaie et élément de parure par les peuples de l'antiquité, ce métal issu des profondeurs de la Terre est également en partie responsable de la conquête accélérée du continent américain par les colons européens venus chercher fortune ; une ruée vers l'or californienne d’ailleurs popularisée par de nombreuses oeuvres de fiction, notamment par les westerns.

 

atx detecteur or

Detecteur de metaux d'or Garrett ATX

 

Une soif de l’or ancestrale

La pratique de l'orpaillage, qui consiste à rechercher de l'or dans les rivières aurifères, est devenue une énorme industrie qui s'est parfois développée au mépris de la nature et de la santé des travailleurs. Il existe heureusement encore quelques prospecteurs d'or amateurs qui continuent malgré tout à faire vivre les techniques traditionnelles, bien plus respectueuses de l'environnement.

L'outillage indispensable de l'orpailleur amateur !

S'il est possible de dénicher des objets en or à l'aide d'un détecteur de métaux, notamment des lingots et des pièces, les pépites et paillettes en or sont quant à elles beaucoup plus difficiles à détecter avec ce genre d'appareil, étant donné leur taille parfois extrêmement réduite. Par conséquent, si vous voulez partir à la recherche d'or brut, il vous faudra recourir à des techniques plus ancestrales, nécessitant quelques accessoires, de la méthode et de la patience !

orpaillage garrett accessoires

Accessoires d'orpaillage Garrett

 

Commençons par la batée, un outil absolument indispensable. Adoptant la forme d'un chapeau chinois, cet accessoire permet de séparer l'or du sable, de la boue, des limons et autres alluvions. L'utilisation de la batée nécessite une technique spécifique et une bonne connaissance du courant de la rivière.

Le pan est une variante de la batée dotée d'un fond plat, à l'image d'une poêle. Son nom vient d’ailleurs de l'époque de la conquête du grand Ouest américain durant laquelle les chercheurs d'or utilisaient leur poêle pour faire leurs recherches. Très populaire chez les orpailleurs amateurs, le pan américain est en partie recouvert de rainures qui permettent de retenir plus facilement les paillettes d'or. Quant au tamis, il peut être utile pour effectuer un premier tri assez rudimentaire.

Parfois, l'orpailleur a besoin de creuser ou de gratter le sol ou la roche. En général, une petite pelle, un marteau de géologue, un burin ou un piochon feront l'affaire.

Pour récupérer les paillettes et pépites disséminées dans le pan ou la batée. Il existe plusieurs méthodes ; utiliser ses doigts (pas toujours très précis !), aspirer à l'aide d'une pipette souple ou utiliser une pincette. Autre méthode efficace, mais nécessitant beaucoup d'attention : utiliser un aimant pour ôter le sable noir magnétique présent dans la batée ou le pan.

L'or récupéré est ensuite soigneusement stocké dans une petite fiole ou un tube en verre.

Dernier conseil : l'orpaillage est une activité qui se déroule le plus souvent les pieds dans l'eau. Par conséquent, n'oubliez pas vos bottes !